Sardin Run : le rêve devient réalité

Le meilleur des rencontres animales ressemble à un rêve, celui d’un immense rassemblement de milliers d’animaux venus profiter d’une des plus grandes migrations animales du monde : le Sardin Run.

Sardin Run-20

A l’extrémité du continent africain, un bras de fer perpétuel entre deux forces de la nature rythme la vie de l’Afrique du Sud. Ce combat entre deux grands de ce monde se joue au Cap de Bonne Espérance, lieu de rencontre de deux océans : à l’Ouest, l’Océan Atlantique et à l’est l’Océan Indien. L’affrontement prend sa force dans l’antagonisme parfait des deux adversaires : le chaud et le froid.

Sardin Run-19

Sur la côte Est de l’Afrique du Sud, le premier combattant s’appelle le courant des Agulhas (courant des aiguilles). Ce Gulf Stream africain descend ses eaux chaudes du Nord vers le Sud à une vitesse moyenne de plus de 8 km/h. Baigné par ce courant, le cap Agulhas est la pointe la plus méridionale du continent africain. Au 15ème siècle, les navigateurs portugais l’ont nommé le Cabo das Agulhas – le cap des Aiguilles – parce qu’à cet endroit précis, la boussole des navires n’affiche pas vraiment d’écart entre le nord géographique et le nord magnétique.

Sardin Run-18

Sur la côte Ouest, l’adversaire est un courant froid remontant tout d’abord des profondeurs abyssales de l’Océan Atlantique pour longer ensuite les côtes africaines jusqu’en Namibie. Cette remontée d’eau froide chargée de substances nourricières a été baptisée par les scientifiques « upwelling ».

Sardin Run-17

Les sardines (sardinops sagax) sont des poissons d’eau froide et vivant typiquement dans des zones d’upwelling océaniques comme la côte ouest de l’Australie, la Californie, le Japon, le Pérou, le Chili et l’Afrique du Sud.

Sardin Run-16

Dans ces zones froides, les eaux riches en nutriments remontent du fond vers la surface assurant des conditions idéales au phytoplancton pour se développer. Les sardines se nourrissent, en effet, de phytoplancton et de zooplancton. Ce poisson représente aujourd’hui 25 % des pêches mondiales (en poids). En Afrique du Sud, il y a une grande pêcherie sur la côte Ouest du Cap avec une prise moyenne annuelle de 100 000 tonnes. Les sardines ont un cycle de vie très court puisque qu’elles ne vivent que 2 à 3 ans. Lorsqu’elles ont deux ans et mesurent approximativement 18 à 20 cm de long, les sardines se concentrent sur le banc des Agulhas situé au Sud du Cap. La reproduction a lieu au printemps et durant l’été les femelles relâchent des dizaines de milliers d’œufs dans les eaux qui sont ensuite fertilisés par les males. Ces œufs dérivent avec le courant vers le nord le long de la côte Ouest de l’Afrique du Sud pour rejoindre les courants remontant du fond riches en nutriments. C’est ici que les larves deviennent matures et se transforme en juvéniles. Une fois suffisamment grandes, les jeunes sardines se rassemblent pour migrer cette fois-ci au Sud afin de revenir vers le banc des Aguhlas et satisfaire à leur cycle de vie. Les sardines vivent dans des eaux dont la température est comprise entre 14 et 20 °C. Durant les mois d’hiver entre Juin et Juillet, la pénétration des eaux froides le long des côtes Est de l’Afrique du Sud en direction de Port Saint John’s augmente soudainement l’habitat des sardines. Ce courant froid contrant le courant chaud des Aghulas est amplifié par des remontées d’eaux froides profondes le long des côtes provoquées par un vent soufflant Nord-Est.

Sardin Run-15

C’est ainsi qu’entre mi-juin et mi-juillet à Port Saint John’s, il est possible d’observer une orgie collective organisée autour de milliers de dauphins, de requins, d’oiseaux et rorquals de bride ! Ils viennent tous pour la même chose : les sardines ! Malheureusement, lorsqu’elles sont en banc, les sardines échappent à leurs prédateurs comme des grains de sable filant à travers les mailles d’un tamis. La seule espèce ayant réussi à mettre au point une technique de chasse efficace est celle des dauphins communs (Delphinus capensis). Fort d’un contingent de dizaine de milliers d’individus, les dauphins descendent entre 40 et 80 m pour faire remonter à la surface quelques milliers de sardines. Encerclées et contenues par des chasseurs expérimentés, ces dernières opèrent alors un dernier repli qui leur sera malheureusement fatal : une formation ronde et compacte. Cette boule (ou ball en anglais) devient alors un formidable repas pour les dauphins communs mais aussi pour toutes les autres espèces profitant du résultat comme les requins, les rorquals de Bride mais aussi les fous du Cap et les océanites de Wilson (Oceanites oceanicus). Cette boule prend alors le nom de bait ball !

Sardin Run-14

Il est 14 heures, ce jeudi 8 Juillet au large de Port Saint John’s. C’est à ce moment précis que Craig, le pilote du bateau, aperçoit à l’horizon une nuée de fous du Cap. Ces sentinelles suivant fidèlement les dauphins communs annoncent une bait ball en cours de construction. Après plusieurs jours passés en mer sans voir l’ombre d’une sardine, nous fonçons à vive allure avec le regard fixé sur ce point mystérieux et porteur de tant d’espoir. Arrivés sur les lieux, l’eau bouillonne, des milliers de dauphins nagent. Les fous restent à la surface de l’eau en position d’observation. A peine la tête sous l’eau, le spectacle est à couper le souffle : les dauphins ont visiblement bien travaillé.

Sardin Run-13

Une boule de 5 à 6 mètres de diamètre oscille au gré des attaques des prédateurs composés de dizaines de dauphins et de requins. La frénésie commence à s’emparer des protagonistes de cette orgie. Un requin de 4 mètres passe au centre de la bait ball, s’immobilise, ouvre la bouche et reste comme hypnotisé par tant d’opulence. De ce tumulte incessant, une explosion de folie survient alors. Les dauphins et les requins doivent maintenant composés avec des dizaines de fous du cap lancés à plus de 100 km/h dans cette quête sous-marine pour la vie. Je me retrouve alors suspendu dans ce monde liquide où cohabitent des nuées d’oiseaux, des dizaines de requins, des centaines de  dauphins et des milliers de sardines. La frénésie est telle qu’aucun animal ne prête attention à notre présence. Sous l’eau, les explosions successives liées aux plongeons des fous du Cap se mêlent aux sifflements des dauphins. Un requin à gauche, un dauphin à droite, un fou du Cap passant entre mes jambes, la bait bvall est devenue subitement un lieu où chaque individu compte, coute que coute, ramener sa pitance. Des fous se battent dans 10 mètres d’eau, des requins s’attaquent entre eux pour attraper au moins un poisson ! Cette frénésie aura duré en tout et pour tout 20 minutes qui resteront à jamais gravées dans ma mémoire.

Sardin Run-12

Soudainement, tout s’arrête. Les dauphins disparaissent, les requins redescendent dans les profondeurs et les fous s’envolent. Il ne reste plus que des écailles flottant entre deux eaux comme les paillettes laissées sur une scène après un spectacle. Quelques océanites de Wilson ferment la marche en essayant de tremper leurs pattes en surface pour récupérer l’huile laissée par les sardines dévorées pour l’occasion.

Sardin Run-11

En pleine coupe du monde de football, voilà une forme ronde qui aura attiré plus d’animaux que d’hommes…..

Sardin Run-10

Carnet de voyage

Meilleure période

De Septembre à Juin : attention, évitez à tout prix la période allant du 15 décembre au 15 janvier car elle constitue l’équivalent de notre mois d’Août en France. Toute l’Afrique du Sud est en vacances et tous les sites touristiques sont saturés !

Pour le Sardin Run : du 15 Juin au 15 Juillet sur Port saint John’s

Décalage horaire

Il y a +1 h en hiver et pas de décalage en été.

Monnaie

11 rands correspondent environ à 1 euro. Les européens disposent donc d’un fort pouvoir d’achat lors de leurs voyages.

Formalités, Douanes

Le passeport en cours de validité doit être valable 6 mois après le retour. Un visa pour aller au Mozambique est obligatoire et les formalités se font directement au poste de douane. Ne faite pas votre visa avant de partir c’est beaucoup plus cher !

Langue

Anglais indispensable !

Courant électrique

220-230 Volts – Attention adaptateur indispensable.

Santé

Aucune vaccination nécessaire. Le risque de palud est faible mais pas totalement inexistant. A priori, le seul risque se situe dans les parcs et au Mozambique. Consulter votre médecin avant de partir.


Sardin Run-9

Sardin Run-8

Sardin Run-7

Sardin Run-6

Sardin Run-5

Sardin Run-4

Sardin Run-3

Sardin Run-2

Sardin Run-1


Afficher Plongée à Port Saint John’s sur une carte plus grande